Avis lecture : Ombres, Jonathan Reynolds
90 day challenge, Auteur homme, Avis lecture, Fantastique, Horreur, Jonathan Reynolds, Les Six Brumes, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Ombres, Rating 3 étoiles

Avis lecture: Ombres, Jonathan Reynolds

REYNOLDS, Jonathan, Ombres, Sherbrooke, Les Six Brumes, 2002, 192 p.
REYNOLDS, Jonathan, Ombres, Sherbrooke, Les Six Brumes, coll. « Six Brumes », 2002, 192 p.

Titre : Ombres

Auteur : Reynolds, Jonathan

Rating : 3 étoiles; 6/10

Genre : Fantastique, horreur

Édition : Les Six Brumes

Description : William, jeune auteur, conduit sa chevrolet. En route pour Silent Valley, il recherche sa créativité perdue. Mais de vieux souvenirs croisent son chemin et le plongent dans les abîmes de son inconscient. Lorsqu’il se retrouve seul au fond du gouffre, son manque d’inspiration cède la place à des cauchemars plus ténébreux. Ceux-ci fracassent son esprit. Sa mémoire se fragmente. Au cœur de la nuit, William est tourmenté. Parviendra-t-il à reconstituer la mosaïque de ses souvenirs pour comprendre le présent? Et à sortir des griffes de ces créatures obscures, les Ombres?


Une première partie non convaincante

La première partie d’Ombres – les trois premiers chapitres – ne m’a pas convaincue. Si elle se lit très vite, comme tout le reste du récit d’ailleurs, grâce à l’écriture fluide de Jonathan Reynolds, je l’ai trouvé un peu niaise, surtout dans son évocation de la relation du héros William avec Vale. Aussi, j’ai trouvé la scène du milkbar surréaliste, mais cet effet s’expliquera par la suite.

Une deuxième partie efficace

Avec la deuxième partie du roman débute l’action qui ne se relâchera pas jusqu’à la toute fin. On entre ainsi dans le vif du sujet et c’est à ce moment-là qu’on se met à douter de tout, à l’instar du personnage principal. Jonathan Reynolds sème la discorde dans notre esprit avec une efficacité indiscutable. Et tandis qu’on essaie de comprendre, on s’accroche aux chapitres pour démêler cet imbroglio.

Une fin qui laisse dans le doute

Si la fin n’est pas transcendante, mais elle n’est pas décevante non plus; elle nous laisse dans le doute. Le roman nous a laissé si dérouté à force de chercher le vrai du faux que l’on ne peut que se demander si le « happy end » est bien réel.

Une lecture plus que correcte

Une expérience plutôt concluante au final. Le seul véritable reproche que j’aurais à faire serait pour les relations interpersonnages, elles m’ont semblées assez stéréotypées, mais ce n’est rien de trop rebutant.


ARTICLES RELIÉS

Le Passager est un roman du maître de l'horreur québécois Patrick Sénécal. L'intrigue est convenue, mais l'écriture est fluide et il y a de bons moments. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: Le Passager, Patrick Sénécal
La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
Les Voyageurs malgré eux de l'auteure québécoise Élisabeth Vonarburg est un roman de science-fiction imposant qui plaira à ceux qui aiment les univers intelligents, mais rebutera peut-être les amoureux d'action pure. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: Les Voyageurs malgré eux, Élisabeth Vonarburg

2 réflexions au sujet de “Avis lecture: Ombres, Jonathan Reynolds”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s