90 day challenge, Élisabeth Vonarburg, Book Review, Catherine Dufour, Janua Vera, Jean-Philippe Jaworski, Jonathan Reynolds, Le goût de l'immortalité, Les Voyageurs malgré eux, Ombres

Comment écrire une review littéraire? Guide pour se lancer dans la review de livres

D’abord, je tiens à souligner que je n’ai pas la science infuse. Ensuite, jamais je n’aurais la prétention d’affirmer qu’il y a une bonne façon de reviewer et que cette façon est forcément la mienne. Cet article s’adresse plutôt à ceux qui voudraient donner leur avis sur leurs lectures, mais qui se retiennent parce qu’ils ne savent pas trop par où commencer ou comment articuler leur pensée. Voici donc quelques recommandations qui pourront vous servir de guide pour écrire vos reviews littéraires.

Comment écrire une review littéraire? Guide pour se lancer dans la review de livres
L’introduction

Les informations techniques

L’introduction doit idéalement contenir les informations suivantes : le titre du roman, le nom de l’auteur(e), la maison d’édition, l’année de publication, le genre du livre et la série auquel appartient le roman (si pertinent). Sinon, lorsque le livre a reçu des prix littéraires, il m’arrive de les mentionner. Si vous ne savez pas trop comment caser tous ces renseignements de façon digeste, vous pouvez alléger le tout en chapeautant vos reviews d’une « fiche technique », comme je le fais moi-même.

Exemple de fiche technique, tiré de ma review d'Ombres de Jonathan Reynolds
Exemple de fiche technique, tiré de ma review d’Ombres de Jonathan Reynolds

La description

Tout le monde ne le fait pas, mais j’aime personnellement ajouté la description du livre au début de ma review. Ainsi, si quelqu’un tombe plus ou moins par hasard sur ma review, il pourra se faire une idée de ce dont traite le livre et il ne sera pas complètement perdu. Il n’aura pas à faire une recherche externe pour connaître le sujet du texte avant de revenir vers mon avis.

Vous aurez compris que la description correspond le plus souvent à la quatrième de couverture. Toutefois, plusieurs livres n’ont pas de description détaillée, par exemple dans le cas d’un recueil de poésie ou quand l’éditeur décide qu’il est préférable de nous livrer une longue liste de tous les compliments jamais énoncés sur l’ouvrage qu’il publie. Dans un tel cas, si le livre s’y prête, j’aime bien rédiger un petit résumé maison.


Le fond

L’intrigue

L’intrigue se tient-elle? Prend-t-elle des raccourcis? Y a-t-il des plot holes? Y a-t-il une ou des subplots? Sont-elles pertinentes ou ne servent-elles qu’à remplir des vides? S’il s’agit d’une suite, la continuité est-elle respectée ou l’auteur(e) a-t-il oublié ou changé certains détails?

L’histoire est-elle originale ou s’agit-il du millième rabâchage de l’histoire de l’élu qui doit sauver le monde des forces des ténèbres? Et si l’intrigue n’est pas à proprement dit originale, est-elle néanmoins bien exécutée? L’histoire repose-t-elle sur des tropes/clichés? À quel point? Est-ce dérangeant ou bien exécuté? Y a-t-il subversion desdits tropes? …

À noter, c’est également le moment d’énoncer vos hypothèses, de possiblement lancer une discussion sur votre interprétation, sur la suite des choses, etc.

Les personnages

Le héros ou l’héroïne est-il/elle complexe ou s’agit-il d’un autre protagoniste unidimensionnel? Les personnages secondaires sont-ils intéressants ou ne sont-ils que des faire-valoir pour le protagoniste? Les personnages se tiennent-ils, ou avez-vous l’impression qu’ils changent de personnalité selon les besoins du récit? Les personnages sont-ils clichés, ne sont-ils que des archétypes, des copies carbones d’un millier d’autres personnages déjà vus/lus?

Quel est votre personnage favori? Lequel ne vous plaît pas du tout? Pourquoi? Lequel devrait être plus approfondi? Qu’est-ce que vous avez ressenti en faisant la connaissance de ces personnages? Vous êtes-vous attaché? Vous laissent-t-ils totalement indifférent? Est-ce que vous vous identifiez à eux? Avez-vous envie de leur foutre une raclée? Est-ce que vous êtes supposé vouloir leur foutre une raclée? …

Les relations entre les personnages

Quelles sont les relations importantes dans le livre (amitié, romance, antagonisme, etc.)? Sont-elles réalistes ou vous n’y croyez pas vraiment? Est-ce qu’elles sont intéressantes ou vous n’en avez rien à faire? Est-ce que vous avez des préférences?

S’il y a formation d’un couple/d’une alliance/d’un groupe, la dynamique évolue-t-elle naturellement, de façon logique, ou passe-t-on brusquement de « je te déteste » à « je mourrais pour toi, tu es ma famille » (les films, particulièrement, font souvent cela, à cause du manque de temps, mais un livre n’a aucune excuse)? …

L’univers

L’univers est-il bien développé? Sous-développé? Est-il suffisamment décrit? Ou au contraire, y a-t-il trop de descriptions et de détails superflus? Est-ce qu’on y croit, à cet univers? Est-il original ou est-ce une autre copie de la Terre du Milieu? L’atmosphère est-elle bien rendue? Est-ce que pour une raison inexplicable tout le monde porte des noms loufoques et imprononçables? Est-ce que la galaxie n’est peuplée que de personnes à la peau blanche? Est-ce qu’elle n’est peuplée que par des hommes? Est-ce qu’elle n’est peuplée que par des hétérosexuels? …


La forme

La forme du texte

À quel genre appartient le livre? Science-fiction, fantasy, fantastique, autobiographie, poésie, etc.? Le livre est-il un roman, une BD, un conte, un recueil de poésie ou de nouvelles, une anthologie? Détourne-t-il les codes du genre ou se contente-t-il de les reproduire sans originalité?

Le texte lui-même adopte-t-il une forme particulière? S’agit-il de poésie en vers libre, d’une longue lettre de suicide (e.g., Folle, Nelly Arcan), d’une suite de correspondances, d’un récit entrecoupé de flashbacks, d’une histoire qui commence par la fin et remonte dans le temps, etc.? La forme dudit texte sert-elle bien le propos du récit, ou est-elle superflue, voire nuisible? …

Le style d’écriture

L’auteur se démarque-t-il par son style ou a-t-il une écriture plutôt passe-partout? A-t-il une écriture lyrique ou plutôt froide? Les métaphores font-elles du sens ou est-ce du grand n’importe quoi? Le texte est-il fluide? Est-ce que le tout se lit rapidement? Facilement?

Le ton est-il adéquat pour l’histoire qui est racontée? Se maintient-il au fil du roman où y a-t-il des ruptures abruptes? Si le livre marie différents tons, le mariage est-il heureux?

Quelles sont les particularités stylistiques? Le récit est-il écrit à la première, deuxième ou troisième personne? Est-il écrit en joual (e.g., Michel Tremblay) ou mimique-t-il la vieille langue[1]? L’auteur(e) a-t-il inventé une nouvelle langue? Enlève-t-on les majuscules aux noms propres pour en ajouter à la faune et à flore[2]? …


La conclusion

Entendons-nous bien, je ne parle pas d’une longue conclusion formelle; le tout ne peut faire que une ou deux phrases. Je fais généralement un petit résumé du contenu de ma review et/ou une appréciation globale de l’œuvre que je viens de lire.

Exemple de conclusion de type résumé, tiré de ma review de Janua Vera de Jean-Philippe Jaworski
Exemple de conclusion de type résumé, tiré de ma review de Janua Vera de Jean-Philippe Jaworski
Exemple de conclusion de type appréciation générale, tiré de ma review des Voyageurs malgré eux d'Élisabeth Vonarburg
Exemple de conclusion de type appréciation générale, tiré de ma review des Voyageurs malgré eux d’Élisabeth Vonarburg

Vous pouvez aussi préciser, le cas échéant, si vous prévoyez poursuivre la lecture de la série, lire d’autres œuvres de l’auteur(e) ou si le livre a rejoint un de vos palmarès personnels (ex., top SF, top de l’année, livres favoris, etc.).

Exemple de conclusion, ajout au palmarès personnel, tiré de ma review du Goût de l'immortalité de Catherine Dufour
Exemple de conclusion, ajout au palmarès personnel, tiré de ma review du Goût de l’immortalité de Catherine Dufour

Je vous ai présenté une façon de faire une review, mais personne n’est obligé de se tenir à ce schéma. Moi-même, je ne le suis pas à la lettre. De plus, vous n’avez pas à respecter cet ordre précis; vous pouvez très bien parler du style d’écriture à travers votre description de l’univers, de la forme du texte en même temps que de l’intrigue, etc. Après tout, les éléments de forme sont intrinsèquement liés aux éléments de fond; il peut donc être pertinent de souligner ce lien. Ensuite, vous n’avez pas à traiter absolument de toutes ces choses à chaque fois que vous faites une review. Parfois, il n’y a pas grand-chose à dire sur un point particulier. Enfin, toutes vos lectures ne mériteront pas nécessairement de faire l’objet d’une review élaborée. Si l’idée d’écrire une longue review vous décourage de donner votre avis tout court, contentez-vous de laisser un petit commentaire. L’exercice ne doit pas devenir une corvée. Et, qui plus est, une courte review est mieux que pas de review du tout.


[1] Par exemple, comme Jean-Philippe Jaworski et ses Récits du Vieux Royaume. En lien, voir ma review de Janua Vera.

[2] Si vous êtes curieux, j’en dis plus sur le sujet dans mon article « Qu’est-ce que la littérature? Peut-on distinguer la littérature de la paralittérature? ». J’en parle aussi brièvement dans ma review du Goût de l’immortalité de Catherine Dufour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s