90 day challenge, Alire, Auteur masculin, Avis lecture, Book Review, Chronique livresque, Horreur, Le Passager, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Paralittérature, Patrick Sénécal, Rating 3 étoiles

Book Review: Le Passager, Patrick Sénécal

Book Review: Le Passager, Patrick Sénécal
Patrick Sénécal

Titre : Le Passager

Auteur : Sénécal, Patrick

Rating : 3 étoiles ; 6.5/10

Genre : Horreur

Édition : Alire, 2003, 2018

Description : Étienne Séguin n’a pas trente ans. Originaire de Drummondville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d’accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu’à cela ne tienne, il fera l’aller-retour par l’autoroute 20 ; le trajet ne prend pas plus d’une heure, cela lui permettra d’écouter la radio et, surtout, d’oublier sa récente séparation !

Peu de temps après, Étienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route ? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l’a connu dans son enfance. Mais voilà : Étienne souffre d’amnésie et n’a aucun souvenir de ses jeunes années. C’est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui donc est ce passager qu’il a pris l’habitude d’embarquer ? Et qu’ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse ?


Édité pour la première fois en 1995, réédité par Alire en 2003 puis en grand format en 2018, Le Passager est un roman de l’auteur Patrick Sénécal, maître de l’horreur québécois. Besoin d’en dire plus?

Une néophyte de l’horreur

D’abord, il faut savoir que je ne suis pas vraiment une lectrice de romans d’horreur; Le Passager est par ailleurs mon premier Patrick Sénécal. Ainsi, je ne suis peut-être pas la meilleure juge du genre, ce qui n’est pas dire que je n’ai pas apprécié le présent texte.

Une écriture fluide

Ce que l’on remarque d’abord, c’est la fluidité du texte. Le récit défile tout seul, malgré un début plutôt banal. Car, même pour moi qui ne suis pas particulièrement familière du genre, la mise en place de l’intrigue m’a semblé… convenue. Mais, comme dit plus haut, la plume de Patrick Sénécal est si fluide que l’on ne saurait lui en tenir rigueur.

Une histoire typique du genre de l’horreur

Heureusement d’ailleurs, puisque l’histoire en elle-même est assurément typique, si bien que les punchs, en général, n’en sont pas vraiment. Les morts, tout particulièrement, sont prévisibles. On devine qui va mourir et quand. Mais on ne sait pas comment et là est tout l’intérêt.

Une scène puissante

Parlant de mort, je ne peux que souligner celle du « jeune » qui, bien que prévisible, n’en demeure pas moins horrible. Cette scène est sans nul doute ma préférée, car les émotions qui s’en dégagent sont incroyablement puissantes.

Une fin surprenante

Quant à la révélation finale, je dois bien admettre que je ne m’attendais absolument pas à ça. C’est même si bien amené qu’on en vient à se demander si l’auteur n’a pas fait exprès de donner à son livre un aspect conformiste pour mieux nous berner au final.

Un roman facilement abordable aux lecteurs de tout genre

Je ressors donc de ma lecture avec une impression davantage positive que négative, malgré le fait que le roman soit plutôt convenu. Et je comprends maintenant le succès de Sénécal: ce qu’il écrit est facilement abordable, seyant à un large public.

1 réflexion au sujet de “Book Review: Le Passager, Patrick Sénécal”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s