90 day challenge, A Map of Days, Auteur masculin, Avis lecture, Best of 2016, best-of-fantasy, Book Review, Book Serie: Miss Peregrine's Peculiar Children, Chronique livresque, Du livre à l'écran, Essais & articles, Fantastique, Fantasy, Hollow City, Library of Souls, Littérature américaine, Littérature jeunesse, Littératures de l'imaginaire, Miss Peregrine's Home for Peculiar Children, Paralittérature, Ransom Riggs, Rating 3 étoiles, Rating 4 étoiles, Tales of the Peculiar, Tim Burton, Young Adult

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur

Titre : Miss Peregrine’s Peculiar Children

Auteur : Riggs, Ransom

Série :  Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, 1

Hollow City, 2

Library of Souls, 3

Tales of the Peculiars

Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, film de Tim Burton

Rating général : 4 étoiles ; 8/10

Genre : Fantasy, Young Adult

Langue d’origine : Anglais

Édition lue, VO : Miss Peregrine’s Peculiar Children Boxed Set, Quirk Books

Description (premier tome) : Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?


Quoi lire en octobre lorsqu’on veut se mettre dans l’ambiance pour Halloween mais qu’on n’aime pas les romans d’horreur ou les thrillers meurtriers? Il y a plusieurs réponses possibles à cette question, mais en ce qui me concerne, je vous recommande la série Miss Peregrine’s Peculiar Children (en français, Miss Peregrine et les Enfants particuliers) de l’auteur américain Ransom Riggs.

Pourquoi je recommande cette série pour Halloween?

Comme les couvertures des romans peuvent en témoigner, la trilogie a une « esthétique » pseudo-vieillotte, un peu gothique, avec une volonté d’émerveiller à travers son décor et ses personnages aux pouvoirs particuliers (ha ha!). Cette atmosphère est renforcée par des photos vintages parsemées dans les livres. Il n’y a pas de doute dans mon esprit que si la série avait pour public cible des adultes, elle serait proprement horrifique, puisque les créatures-antagonistes des romans sont terrifiantes. Mais comme il s’agit d’une trilogie jeunesse, vous pouvez la lire sans avoir peur tout en vous mettant dans l’ambiance pour Halloween.


Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
RIGGS, Ransom, Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, Philadelphie, Quirks Books, 2011.

Édition lue : Quirk Books, 2011.

Édition française: RIGGS, Ransom, Miss Peregrine et les Enfants particuliers, Montrouge, Bayard jeunesse, 2012.

Rating: 3 étoiles ; 7/10

We cling to our fairy tales until the price for believing in them becomes too high.

Les gens qui aiment les livres bourrés d’action trouveront sûrement que ce premier tome de la trilogie Miss Peregrine’s Peculiar Children prend trop son temps. Ça ne m’a cependant pas trop dérangé, car Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children se lit bien et j’ai bien aimé l’atmosphère mystérieuse que l’auteur installe.

Cependant, j’ai été un peu déçue quand Jacob, le personnage principal, a finalement découvert la demeure de Miss Peregrine, car je m’attendais à ce que ce soit plus « magique ». Compte tenu du temps qu’on met à atteindre ce point dans l’histoire, je trouve que Riggs aurait pu s’y attarder plus en profondeur et montrer un univers plus excentrique.

Malgré tout, j’ai beaucoup apprécié ce livre. Il se lit rapidement et la fin est pleine de promesses en ce qui concerne la suite.


Hollow City

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
RIGGS, Ransom, Hollow City, Philadelphie, Quirks Books, 2013.

Édition lue : Quirk Books, 2013.

Édition française : RIGGS, Ransom, Hollow City, Montrouge, Bayard jeunesse, 2014.

Rating: 4 étoiles ; 8/10

I liked this idea: that peculiarness wasn’t a deficiency, but an abundance; that it wasn’t we who lacked something normals had, but they who lacked peculiarness. That we were more, not less.

Alors que le premier tome de la série est plutôt lent à décoller, Hollow City démarre au quart de tour et ne s’arrête jamais pour souffler (ce qui peut parfois être un défaut). Cela dit, l’action effrénée fait du roman un page-turner incroyablement efficace.

Sinon, j’ai adoré comment l’auteur utilise les Tales of the Peculiars, un livre de récits pour enfants particuliers. J’ai également apprécié que chacun des enfants aient leur moment sous les projecteurs, ce qui permet au lecteur de mieux apprendre à les connaître, puisque finalement Riggs s’y attardait très peu dans Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children.

Il y a deux raisons en particulier qui font que ce roman n’est pas une lecture 5 étoiles :

  • D’abord, le personnage d’Enoch s’est rapidement mis à me taper sur les nerfs avec sa méchanceté gratuite.
  • Ensuite, au fur et à mesure que l’intrigue progresse, on réalise que l’action est plutôt redondante. Le même schéma narratif est répété sans arrêt : les créatures traquent les enfants ; ils sont forcés de les affronter ; ils tuent la créature ; et on recommence… Il en résulte que les wights (comme j’ai lu les romans en anglais, je ne me souviens plus de comment ils ont traduit le nom des créatures) perdent de leur aura de mystère et de danger, puisqu’il semble apparemment très facile à tuer.

Ses deux reproches mis à part, Hollow City surpasse assurément son prédécesseur et il est très divertissant. Il y a longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi rapidement.


Library of Souls

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
RIGGS, Ransom, Library of Souls, Philadelphie, Quirk Books, 2015.

Édition lue : Quirk Books, 2015.

Édition française : RIGGS, Ransom, La bibliothèque des âmes, Montrouge, Bayard jeunesse, 2016.

Rating: 4 étoiles ; 8.5/10

It had become one of the defining truths of my life that, no matter how I tried to keep them flattened, two-dimensional, jailed in paper and ink, there would always be stories that refused to stay bound inside books.

Library of Souls offre une fin très satisfaisante à la trilogie. Meilleur que les deux romans qui le précèdent (et il est rare qu’une série va en s’améliorant du début à la fin), ce troisième livre trouve le bon équilibre entre l’installation de l’atmosphère, la présentation de l’univers et l’action, évitant ainsi les longueurs de Miss Peregrine’s Home et la répétitivité de Hollow City.

Le tout est bourré d’idées très imaginatives : le Panoloopticon, la bibliothèque des âmes, Devil’s Acre, l’ambroisie, le fonctionnement des pouvoirs de Jacob sur les créatures, etc. J’ai aussi été agréablement surprise de constater le retour du personnage d’Addison puisque je l’ai beaucoup aimé dans Hollow City.

La seule chose qui m’ait un peu dérangé, c’est à quel point il est évident que les enfants particuliers de Miss Peregrine parviennent à éviter le pire des sorts. En effet, tout le monde sait que le pire arrive toujours aux personnages secondaires. Je sais qu’il s’agit d’un défaut fréquent en littérature jeunesse, mais ce troisième tome est particulièrement transparent par rapport à cela.

Mais c’est un défaut mineur et Library of Souls est le meilleur livre de la série. Il a également le mérite d’offrir une conclusion à la hauteur des attentes, ce qui n’est pas toujours facile.

Tales of the Peculiar

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
RIGGS, Ransom, Tales of the Peculiar, Dutton Books, 2016.

Un livre intitulé Tales of the Peculiar (Contes des Particuliers, Montrouge, Bayard jeunesse, 2016) a été publié. Il s’agit du livre évoqué principalement dans Hollow City. Je ne l’ai pas lu, mais je suis quand même curieuse. Cela peut être intéressant pour les fans de la série, quoique superflu à mon avis.

A Map of Days

La série de romans Miss Peregrine’s Peculiar Children par Ransom Riggs : lecture d’Halloween pour ceux qui n’aiment pas avoir peur
RIGGS, Ransom, A Map of Days, Dutton Books, 2018.

Ransom Riggs va publier une nouvelle série située dans le même univers. L’histoire prendra cette fois-ci place en Amérique, mais suivra les mêmes personnages. Le premier roman de la trilogie, titré A Map of Days, est paru le 2 octobre 2018 en anglais. Voici le résumé, en anglais car il n’y en a pas encore en français :

Having defeated the monstrous threat that nearly destroyed the peculiar world, Jacob Portman is back where his story began, in Florida. Except now Miss Peregrine, Wmma, and their peculiar friends are with him, and doing their best to blend in. But carefree days of beach visits and normalling lessons are soon interrupted by a discovery – a subterranean bunker that belonged to Jacob’s grandfather, Abe.

Clues to Abe’s double-life as a peculiar operative start to emerge, secrets long hidden in plain sight. And Jacob begins to learn about the dangerous legacy he has inherited—truths that were part of him long before he walked into Miss Peregrine’s time loop.

Now, the stakes are higher than ever as Jacob and his friends are thrust into the untamed landscape of American peculiardom—a world with few ymbrynes, or rules—that none of them understand.

Et le booktrailer par Penguin Teen :


L’adaptation cinématographique

Le premier roman de la série des enfants particuliers a été adapté au cinéma par Tim Burton. Parmi les points positifs, on remarquera que l’esthétique du réalisateur convient parfaitement à celle du livre et que le casting est spécialement approprié, particulièrement en ce qui concerne Asa Butterfield et Eva Green dans les rôles de Jacob et Miss Peregrine. Malheureusement, le scénario n’a pas la même qualité.

Si certains changements sont totalement compréhensibles (le rajeunissement du personnage de Miss Peregrine ; la réduction de la première partie du roman, qui est plutôt lente), certains sont apparemment inutiles (les pouvoirs et les âges sont interchangés entre les personnages, et bien que cela ne me choque pas de prime abord, je ne vois juste pas l’intérêt?) et d’autres ont visiblement pour but de faire rentrer le film dans un moule hollywoodien propret. Je pense notamment à la confrontation finale, changée du tout au tout pour faire plus spectaculaire, ainsi qu’à la « fin heureuse » donnée au film. Au final, je crois que certains fans des romans seront plus offusqués que moi par les nombreux changements opérés, mais le film en soi est « dans la moyenne » à défaut d’être extraordinaire.


Les Enfants particuliers

Pour terminer cet article, je vous présente les Enfants particuliers. Comme je l’ai noté plus haut, le film inverse les pouvoirs entre certains enfants et change leur âge, mais les vidéos montrent bien l’aspect « merveilleux » associé à la série.

Emma

Bronwyn

Millard

Olive

Enoch

Les jumeaux

Hugh

Horace

Fiona

Claire


ARTICLES LIÉS

Book Review: Le Club des petites filles mortes, Gudule
Book Review: Le Club des petites filles mortes, Gudule
Book Review: Le Passager, Patrick Sénécal
Book Review: Le Passager, Patrick Sénécal
Book Review: Ombres, Jonathan Reynolds
Book Review: Ombres, Jonathan Reynolds

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s