90 day challenge, André Marois, Auteur masculin, Avis lecture, Book Review, Chronique livresque, Dystopie, La courte échelle, Les voleurs d'espoir, Littérature jeunesse, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Paralittérature, Rating 3 étoiles, SF

Book Review: Les voleurs d’espoir, André Marois

Book Review: Les voleurs d’espoir, André Marois
MAROIS, André, Les voleurs d’espoir, Montréal, La courte échelle, 2003 [2001], 152 p.

Titre : Les voleurs d’espoir

Auteur : Marois, André

Série : Les voleurs, 1

Genre : Science-fiction, dystopie, littérature jeunesse

Rating : 3 étoiles ; 6.5/10

Édition : La courte échelle, 2003 [2001]

Description : Québec, 2024. Dehors, c’est l’hiver perpétuel. Le froid et la glace recouvrent tout le pays. La grande stérilité a frappé la population. Aucune naissance depuis 14 ans ; le peuple québécois ne se régénère plus. Hugo, le dernier-né des Québécois, est le symbole de la nation. Au cœur de ce labyrinthe virtuel, l’adolescent impétueux espionne les autorités et fera d’horribles découvertes…


Un roman jeunesse intelligent

Les voleurs d’espoir de l’auteur québécois André Marois correspond tout à fait au genre de romans que j’aurais aimé découvrir lorsque j’étais plus petite. Une histoire qui, tout en étant accessible à la jeunesse, demeure intelligente. Un décor de science-fiction bien développé, extrêmement simple, mais très intéressant malgré tout. Un concept qui pourrait facilement s’adapter à un récit plus mature, si on en avait le souhait.

Son âge! Jusqu’à la fin de ses jours, Hugo en entendrait parler. Parce qu’il se retrouvait, à quatorze ans, le dernier-né des Québécois. Après sa naissance, plus un seul nourrisson n’avait vu le jour dans ce petit coin de la planète.

Quand Hugo regardait ses parents, il lisait son propre avenir: un poste de contrôleur pour le réso, avec prime au rendement et quatre semaines de vacances en fin de carrière. Que le blues commence!

Pourtant, il s’en passait des choses sur le réso. Hugo le savait, car il était l’un des rares civils à pouvoir s’y promener librement. Et il y faisait parfois d’étranges découvertes…

Des personnages caricaturaux

Là où on ressent vraiment qu’il s’agit d’un livre pour pré-adolescents, c’est au niveau des personnages. Ils se fondent dans un moule préfabriqué. On ne prend pas la peine de les définir en profondeur, de leur fournir plus qu’une banale identité. Par exemple, le chef de la Sûreté du Québec, parfaite représentation du méchant ridiculement obsessionnel, qui va finalement retourner sa veste parce que… C’est un peu lourd, parfois.

Un rythme efficace

Un point fort à présent, le rythme du roman. Pas le temps de s’ennuyer, l’action est frénétique. L’introduction est brève. Deux courts chapitres et on se retrouve plongé au cœur de l’intrigue du récit.

Un bon petit roman, idéal pour faire découvrir la science-fiction aux plus jeunes.


ARTICLES LIÉS

Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: L’amulette de Samarcande (Bartiméus, 1), Jonathan Stroud
Book Review: L’amulette de Samarcande (Bartiméus, 1), Jonathan Stroud
Book Review: Les Voyageurs malgré eux, Élisabeth Vonarburg
Book Review: Les Voyageurs malgré eux, Élisabeth Vonarburg

1 réflexion au sujet de “Book Review: Les voleurs d’espoir, André Marois”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s