90 day challenge, Auteur(e)s préféré(e)s, Auteure féminine, Avis lecture, best-of-fantasy, Blanche Neige et les lance-missiles, Book Review, Book Serie: Quand les Dieux buvaient, Catherine Dufour, Chronique livresque, Contes, Contes de fées, Fantasy, Humour, L'ivresse des providers, Le livre de poche, Littératures de l'imaginaire, Nestivequen, Paralittérature, Parodie, Rating 4 étoiles

Book Review: L’ivresse des providers, Catherine Dufour

Book Review: L’ivresse des providers, Catherine Dufour
DUFOUR, Catherine, L’ivresse des providers, Aix-en-Provence, Nestivequen, coll. « Fractales Fantasy », 2001, 239 p.

Titre: L’ivresse des providers

Auteure: Dufour, Catherine

Série: Quand les Dieux buvaient, 2

Blanche-Neige et les lance-missiles (1)

Merlin l’ange chanteur (3)

Genre: Fantasy, humour, conte

Rating: 4 étoiles ; 8/10

Langue originale: Français

Édition française originale: Nestivequen, 2001

Édition française lue: Le Livre de Poche, 2009

Description: Mais qui sont tous ces gens qui s’agitent sur Internet? Tous ceux qui s’envoient des mails, écrivent dans les tribunes, animent des forums, construisent des sites web? Mais où trouvent-ils le temps? Est-ce qu’ils n’ont pas à gagner leur vie comme tout le monde ? Eh bien non. Car ils sont déjà morts. Morts et numérisés. C’est la grande révélation de L’Ivresse des providers. On y croise un quarteron de fées du bois de Boulogne, une bande de spectre cornaquée par le mathématicien Évariste Galois, le père Noël et sa fille, l’Ankou et sa faux, l’affreux démon Bille Guette et, dans le rôle principal, le World Wide Web lui-même. Avec, en guest star, le premier virus littéraire, capable de changer la fin d’un livre sans que les personnages ne s’en rendent compte!


L’ivresse des providers est le second tome de la série Quand les Dieux buvaient, la saga de fantasy humoristique qui a fait connaître l’écrivaine française Catherine Dufour au grand public. Et si mon avis sur Blanche-Neige et les lance-missiles était plus que favorable, je dois dire que ce roman-ci rehausse encore la barre.

Concernant les différentes éditions du roman

D’abord, je tiens à m’expliquer sur un point. Certains auront sans doute remarqué que cette critique concerne en fait la deuxième partie de la version Livre de Poche de Blanche-Neige et les lance-missiles, ce à quoi je répondrai que j’ai choisi de commenter cette œuvre de Catherine Dufour selon l’édition originale publiée chez Nestivequen. Ainsi, voici mon avis sur le deuxième volet de Quand les Dieux buvaient, ou la deuxième partie, si vous possédez le Livre de Poche.

Un style d’écriture enchanteur

Ceux qui ont lu ma critique du premier volume de la série ou celle du Goût de l’immortalité savent que je suis d’ores et déjà séduite par la plume enchanteresse de Miss Dufour. Lyrique à souhait, elle combine métaphore et crudité à des concepts hallucinés. En fait, ses idées en soi sont souvent de gigantesques métaphores, telle que la description de ce Web fantasmé.

Des protagonistes plus attachants que dans Blanche-Neige

Book Review: L’ivresse des providers, Catherine Dufour
DUFOUR, Catherine, Blanche Neige et les lance-missiles (L’ivresse des providers, Quand les dieux buvaient, 2), Paris, Le Livre de Poche, coll. « Fantasy », 2009 [2001], p. 281-598.

Les protagonistes de cette histoire sont traités avec beaucoup plus de finesse que dans Blanche-Neige et les lance-missiles. Ils apparaissent moins vulgaires et moins superficiels, le tout en conservant une certaine obscénité nécessaire à l’univers mal embouché de Catherine Dufour.

Ce développement beaucoup moins grossier des personnages nous les rend beaucoup plus attachants, et les interactions entre ces derniers gagnent également en profondeur. Je pense ici surtout à la bande des spectres qui forment une famille tout à fait sympathique, dont le sort nous concerne. Les fées, également, s’acquiert notre sympathie dans une bonne mesure.

Une intrigue hallucinée, mais accessible

Quant à l’intrigue, elle est davantage accessible que celle du précédent roman, puisqu’elle nous touche directement. L’ivresse des providers est une magnifique union de la magie et de la technologie, de la mythologie et de la modernité. C’est un récit moderne qui nous fait rêver.

Un humour parfois vulgaire

À noter, une petite lourdeur parfois au niveau d’un humour frôlant le pipi-caca. C’était un petit défaut déjà présent dans le premier volet et qui est atténué dans ce second volume. Ce qui nous ramène au constat suivant : L’ivresse des providers est géré avec davantage de grâce et de subtilité que son prédécesseur. Une suite à la hauteur de mes attentes et même plus.


ARTICLES LIÉS

Book Review: Blanche Neige et les lance-missiles, Catherine Dufour
Book Review: Blanche Neige et les lance-missiles, Catherine Dufour
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Le goût de l'immortalité, Catherine Dufour
Book Review: Le goût de l’immortalité, Catherine Dufour

 

4 réflexions au sujet de “Book Review: L’ivresse des providers, Catherine Dufour”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s