90 day challenge, Auteur masculin, Avis lecture, Éditions Paulines, Book Review, Chronique livresque, Joël Champetier, Le Jour-de-trop, Littérature jeunesse, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Paralittérature, Rating 3 étoiles, SF

Book Review: Le Jour-de-trop, Joël Champetier

CHAMPETIER, Joël, Le Jour-de-trop, Montréal, Paulines, coll. « Jeunesse-Pop », 1993, 109 p.
CHAMPETIER, Joël, Le Jour-de-trop, Montréal, Paulines, coll. « Jeunesse-Pop », 1993, 109 p.

Titre: Le Jour-de-trop

Auteur: Champetier, Joël

Genre: Science-fiction, littérature jeunesse

Rating: 3 étoiles ; 6/10

Édition: Paulines, 1993

Description : Sur la planète Milanéra habite Mircaï, un jeune paysan qui veut fuir la monotonie de sa campagne natale. Après de longues démarches, il obtient la permission d’émigrer à Cusagnas, la capitale, une grande ville pleine d’animation où plusieurs milliers d’hommes habitent encore, malgré la présence du symbiote qui décime la population. Ce déménagement ne sera toutefois pas sans danger, car le train que prendra Mircaï le déposera à Cusagnas en plein Jour-de-trop, la journée où il n’y a pas de loi, la journée où tout peut arriver…


Un style d’écriture fluide, mais qui manque d’éclats

Un roman court qui se lit vite. Le style d’écriture de Joël Champetier est fluide, très classique dans le genre; pas désagréable, mais qui manque d’éclats ici. J’ai bien conscience cependant que ce petit livre est peu de chose pour juger de cela.

Un concept emballant sous-exploité

Le concept de base, quant à lui, est plein de potentiels, mais sous-exploité à mon avis. Le Jour-de-trop, le jour où tout peut se produire. Le problème, c’est qu’il ne se passe pas grand-chose au bout du compte. Je n’oublie pas qu’il s’agit d’un roman pour adolescents et c’est d’ailleurs là que ça coince en ce qui me concerne; j’aurais aimé un penchant plus adulte, plus cruel, plus débraillé, plus tout.

Un protagoniste sans initiative

Pour ce qui est du personnage de Mircaï, bien qu’il vienne de la campagne, je le trouve très naïf et plutôt sans intérêt. Il n’insuffle pas assez de vie au récit, il ne fait que suivre le mouvement sans prendre de véritables initiatives. C’est un boulet pour tous ceux qui le traînent durant cette fameuse journée.

Un univers intéressant

La réussite de ce bouquin réside en son univers. Bien qu’il soit assez peu développé en raison de son format court, il parvient à titiller notre curiosité. Champetier arrive à nous faire miroiter tout un monde à travers les non-dits. J’ignore s’il y a d’autres livres situés dans cet univers (selon moi non, mais sait-on jamais), mais je serais très heureuse de m’y replonger pour en apprendre davantage. Cette curiosité est ce qui nous tient tout du long.

Une lecture vite oubliée

En sommes, une lecture rapide, agréable, mais sans plus. Sans doute vite oubliée. Cependant, je sais parfaitement que je ne corresponds pas au public cible et donc mon avis n’est pas impartial.


ARTICLES LIÉS

Book Review: The House of the Scorpion, Nancy Farmer
Book Review: The House of the Scorpion, Nancy Farmer
Book Review: Les voleurs d’espoir, André Marois
Book Review: Les voleurs d’espoir, André Marois
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance

1 réflexion au sujet de “Book Review: Le Jour-de-trop, Joël Champetier”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s