Andrews McMeel Publishing, Auteure femme, Avis lecture, Féminisme, Femmeuary 2019, Guy Saint-Jean Éditeur, Littérature canadienne, Milk and Honey, Poésie, Rating 3 étoiles, Rupi Kaur

Avis lecture: Milk and Honey, Rupi Kaur

KAUR, Rupi, Milk and Honey, New York, Andrews McMeel Publishing, 2015 [2014], 208 p. Avis lecture sur lilitherature.com.
KAUR, Rupi, Milk and Honey, New York, Andrews McMeel Publishing, 2015 [2014], 208 p.

Titre: Milk and Honey

Auteure: Kaur, Rupi

Genre: Poésie

Rating: 3 étoiles ; 6/10

Langue originale: Anglais

Édition originale: Andrews McMeel Publishing, 2015 [2014]

Édition française: Guy Saint-Jean Éditeur, 2018

Description: voici le voyage de

la survie par la poésie

voici le sang la sueur les larmes

de mes vingt et un ans

voici mon cœur

entre tes mains

voici

la douleur

l’amour

la rupture

la guérison


Milk and Honey – donc Lait et miel pour la version française – est un recueil de poésie à propos de la survie de l’auteure indienne/canadienne Rupi Kaur. Le livre est divisé en quatre chapitres :

  1. « the hurting », où l’écrivaine parle du viol et des abus qu’elle a subit ainsi que de ses problèmes familiaux ;
  2. « the loving » nous rappelle les bons moments d’une relation amoureuse ;
  3. « the breaking » traite de la fin d’une relation ;
  4. « the healing » traite de l’acceptation et de la valorisation de soi (la femme)[1].

Survivre

La blessure

J’ai mentionné en introduction que le premier chapitre, « the hurting », concernait, entre autres, le viol qu’a vécu Rupi Kaur. Certains critiques auraient d’ailleurs affirmé que cette partie était « difficile à lire », dans le sens où le contenu est dérangeant[2]. Vous pouvez constater en quoi en lisant, par exemple, le poème ci-dessous :

you pinned

my legs to

the ground

with your feet

and demanded I stand up

En conséquence, il y a un trigger warning à considérer avant de lire le recueil. Cela dit, je crois que si vous vous en sentez capable, c’est le genre de sujet qui est important à aborder. Qui plus est, « the hurting » est selon moi le chapitre le plus solide de ce recueil, justement parce que les poèmes qui le compose sont particulièrement poignants. On sent la colère et l’amertume derrière chacun des mots, comme une vieille blessure qui, même si elle est maintenant guérie, fera toujours des siennes.

Sur la voie de la guérison

Le reste du recueil a un ton beaucoup plus doux puisqu’on suit l’auteure dans son processus de guérison et d’acceptation. C’est probablement pourquoi j’ai, de façon générale, moins apprécié ces trois chapitres : j’aime ma poésie plus punchée, car il s’agit pour moi d’une façon de me défouler. Cependant, ce n’est pas dire que « the loving », « the breaking » et « the healing » sont dépourvus de qualité, bien au contraire. Ils sont réconfortants après la violence du premier chapitre et je soupçonne que de nombreux lecteurs les préféreront, notamment parce qu’ils traitent de thèmes plus universels : l’amour, la détérioration d’une relation, le fait d’être une femme dans notre société, etc.

the next time he

points out the

hair on your legs is

growing back remind

that boy your body

is not his home

he is a guest

warn him to

never outstep

his welcome

again

La simplicité comme esthétique

De la poésie dans une langue accessible

La poésie de Kaur est particulièrement accessible. Alors que le genre a la réputation d’être obscur, difficile à comprendre, l’auteure ici écrit dans une langue simple. L’extrait utilisé comme description du livre le démontre bien, mais c’est aussi le cas dans la version originale en anglais que j’ai lu :

when I am sad

i don’t cry I pour

when I am happy

i don’t smile I glow

when I am angry

i don’t yell I burn

Vous remarquerez qu’elle ne se soucie en aucun cas de faire rimer ces vers, ce qui s’inscrit dans le même ordre d’idées.

Un style dépouillé de son dispositif formel

Sinon, sans exactement contribuer à la facilité de compréhension, l’absence de ponctuation et l’usage systématique des lettres minuscules (un hommage à la langue de sa mère, le Punjabi[3]) participe de l’esthétique de simplicité : le texte est épuré au maximum, jusque dans son organisation, son dispositif formel. Pas de virgules, pas de points, pas de majuscules, pas de phrases. Juste la poésie.

Des dessins minimalistes

Cette esthétique se confirme également dans le minimalisme des dessins : en noir et blanc, comme des ébauches aux traits (souvent) volontairement grossiers, des formes vagues dont le lecteur se figure la signification.

KAUR, Rupi, Milk and Honey, New York, Andrews McMeel Publishing, 2015 [2014], 208 p.

Ici, on comprend bien qu’il s’agit des cuisses ouvertes d’une femme, le dessin venant ainsi appuyer le contenu du poème. Cela dit, si on s’attarde seulement au croquis lui-même, il est très rudimentaire (connotation négative mise à part).

Un succès non surprenant

Écrit dans un style délibérément simple qui le rend accessible à tout type de lectrices ou lecteurs, Milk and Honey est un recueil de poésie qui traite de thématiques auxquelles la plupart des femmes (mais aussi les hommes, pour certains thèmes) pourront s’identifier. Il n’est donc pas surprenant que ce livre de Rupi Kaur ait remporté un si grand succès, même si personnellement je préfère un style plus mordant.

i am a museum full of art

but you had your eyes shut


[1] WIKIPEDIA, « Milk and Honey (poetry collection) », <https://en.wikipedia.org/wiki/Milk_and_Honey_(poetry_collection)> (page consultée le 19 février 2019).

[2] Jessica Tiede, « Book Review: Milk and Honey by Rupi Kaur », Her Campus at University of Washington, 16 avril 2017, <https://www.hercampus.com/school/washington/book-review-milk-and-honey-rupi-kaur> (page consultée le 20 février 2019).

[3] WIKIPEDIA, « Milk and Honey (poetry collection) », <https://en.wikipedia.org/wiki/Milk_and_Honey_(poetry_collection)> (page consultée le 19 février 2019).


ARTICLES LIÉS

La dévoration des fées de l'auteure québécoise Catherine Lalonde est un intéressant hybride entre le roman et le texte poétique. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: La dévoration des fées, Catherine Lalonde
Le revers de Roxane Desjardins est un recueil de poésie en vers libres assez conventionnel qui traite d’un thème universel : l’amour. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: Le revers, Roxane Desjardins
L’amèr, ou le chapitre effrité est une oeuvre poétique féministe de "théorie-fiction" de l'auteure québécoise Nicole Brossard. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: L’amèr, ou le chapitre effrité, Nicole Brossard

2 réflexions au sujet de “Avis lecture: Milk and Honey, Rupi Kaur”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s