Alire, Auteur homme, Auteur(e)s préféré(e)s, Avis lecture, best-of-fantasy, Book Review, Chronique livresque, Chrysanthe 2. Le Prince rebelle, defilitqc, Fantasy, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Rating 4 étoiles, Yves Meynard

Avis lecture: Chrysanthe 2. Le Prince rebelle, Yves Meynard

MEYNARD, Yves, Chrysanthe 2. Le Prince rebelle, Lévis, Alire, 2019, 368 p.
MEYNARD, Yves, Chrysanthe 2. Le Prince rebelle, Lévis, Alire, 2019, 368 p.

Titre: Chrysanthe 2. Le Prince rebelle

Auteur: Meynard, Yves

Rating: 4 étoiles ; 7/10

Genre: Fantasy

Édition: Alire, 2019

Description: Bien que tous affirment qu’elle est enfin de retour chez elle, Christine ne peut se défaire du sentiment d’être une étrangère à Testenel, le château au cœur de Chrysanthe, ce monde qu’on lui assure être le seul véritable.

Alors qu’elle peine à se familiariser avec son statut de princesse et à croire aux enseignements de Mélogianne – selon l’enchanteresse de la cour, le monde serait plat ! –, une nouvelle menace plane sur son père Edisthen, le monarque de Chrysanthe, et sur tout le royaume : l’un des fils d’Evered, le précédent roi qu’Edisthen a destitué quelques jours après avoir été écrit par Dieu – le père de Christine est un Héros du Livre, une création divine qui n’a jamais connu d’enfance et n’est le résultat d’aucune procréation humaine –, est magiquement apparu pendant les audiences de la cour afin de réclamer la couronne à celui qu’il qualifie d’usurpateur.

Or, pour Mélogianne, cette démonstration de force magique n’est que le prélude à une nouvelle guerre qui, à la différence de celle qui a suivi la prise de pouvoir par Edisthen, ne se déroulera pas sur les champs de bataille traditionnels, mais sur le terrain de la magie… celui-là même où elle craint ne pas être à la hauteur !


Le Prince rebelle, deuxième tome de la trilogie de fantasy Chrysanthe de l’auteur québécois Yves Meynard, reprend exactement où La Princesse perdue nous avait laissé.

Quentin avait oublié une bonne partie du protocole qu’il avait mémorisé une décennie plus tôt, et dans ses voyages il avait appris une telle quantité de coutumes imaginaires que pendant un long moment il ne sut plus s’il devait se mortifier à plat ventre, jeter une pincée de cendres par-dessus son épaule gauche, ou se couvrir le visage et ululer son respect (p. 3).

Chrysanthe, un univers de fantasy original

Alors que le premier tome se déroulait dans les mondes factices, ce livre-ci nous présente le « monde réel », c’est-à-dire Chrysanthe. C’est donc l’occasion pour l’auteur de nous dépeindre un tout nouvel univers malgré le fait qu’il s’agisse du second tome dans une série. Et si cet univers est très différent de celui des mondes factices, il n’est assurément pas moins original. De prime abord, Chrysanthe semble être un monde de fantasy typique, puis on découvre qu’il est régi par des lois tout à fait inédites. Je ne peux évidemment dire lesquelles sans vous priver de la découverte, mais il s’agit sans aucun doute de l’aspect que j’ai préféré du roman.

Des personnages multidimensionnels

Le roman passe beaucoup de temps à approfondir ses personnages. Christine d’abord, puis Quentin, que l’on ne connaissait jusqu’à maintenant que par le point de vue de l’héroïne. La jeune fille offre par ailleurs une perspective extérieure intéressante sur le monde de Chrysanthe. Le lecteur se débat mentalement pour comprendre les étranges lois de cet univers en même que Christine, ce qui permet de s’y identifier d’autant plus. Qui plus est, cela permet à Meynard d’employer – quand il écrit dans la perspective de Christine et parfois de Quentin – un vocabulaire plus familier au lecteur.

Jupe violet sombre, corsage vieux rose ; il lui semblait se souvenir d’une princesse de dessins animés qui portait quelque chose de similaire. Un chapeau complétait le costume ; ne manquait que la dernière étape, d’être réduite à deux dimensions, à de simples lignes et à-plats de couleur sur des feuilles de celluloïd, toute sa vie découpée en une série d’images fixes qui donneraient l’illusion du mouvement et de la vie (p. 180).

Mise à part les héros, j’ai été agréablement surprise par le soin accordé aux antagonistes. Leur psychologie et leurs motivations sont explorées juste assez pour attirer la compassion, ou à tout le moins la compréhension, du lecteur. J’ai particulièrement apprécié les passages dédiés à Mathellin et à Vaurd.

il [Mathellin] avait recommencé à pleurer du sang. Il était encore fragile, un jouet brisé maladroitement réparé (p. 216).

Un livre transitoire

Le Prince rebelle souffre un peu d’être un deuxième tome dans une trilogie planifiée d’abord et avant tout comme un seul gros volume. Qu’est-ce que j’entends par là? Tout simplement que le livre n’a pas vraiment d’intrigue en soi. Il s’agit d’un roman préparant le terrain pour le tome à venir. On passe beaucoup de temps sur le développement des personnages et l’univers tout en plantant des éléments qui, j’imagine, se révéleront pertinents dans le prochain livre.

Un second tome qui nous laisse sur notre faim

Si Chrysanthe 2. Le Prince rebelle n’est pas un coup de cœur définitif comme La Princesse perdue, notamment parce qu’il lui manque une intrigue à part entière, je l’ai néanmoins énormément apprécié (comme le montre la note que je lui ai donné). Avec des personnages complexes et un univers inusité, ce second tome nous laisse un peu sur notre faim, ce qui ne nous donne que plus envie de découvrir la suite.

Dans ses atours princiers, elle n’était plus la jeune femme qu’il avait secourue, mais plutôt l’incarnation d’une idée abstraite : l’héritière du trône de Chrysanthe (p. 187).


ARTICLES LIÉS

MEYNARD, Yves, Chrysanthe 1. La Princesse perdue, Lévis, Alire, 2018, 304 p. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: Chrysanthe 1. La Princesse perdue, Yves Meynard
Book Review: Les Leçons de la cruauté, Laurent McAllister
Book Review: Les Leçons de la cruauté, Laurent McAllister
Book Review: L’Enfant des Mondes Assoupis, Yves Meynard
Book Review: L’Enfant des Mondes Assoupis, Yves Meynard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s