Extrait, Le Quartanier, Littérature québécoise, Shit fuck cunt, Vickie Gendreau

Extrait : la femme radioactive dans Shit fuck cunt de Vickie Gendreau

Shit fuck cunt de Vickie Gendreau

GENDREAU, Vickie, Shit fuck cunt, Montréal, Le Quartanier, « Série QR », 2018, 32 p.
GENDREAU, Vickie, Shit fuck cunt, Montréal, Le Quartanier, « Série QR », 2018, 32 p.

Ce court texte de Vickie Gendreau, écrit en 2010, fait entendre le déchirement d’une femme de vingt ans entre un désir dévorant et la colère de ne pas s’appartenir tout entière – dans sa pensée, sa puissance, sa parole.

« Et tu te mets à lancer des mots dans la conversation et tu es incapable de te concentrer sur le propos et le sujet alors les mots déboulent et tu dis des trucs cons des trucs ringards des trucs de nullité pourquoi oui pourquoi parce que parce que tu penses sans cesse à cette foutue question comment être moi-même comment on fait déjà et ce n’est pas comme si tu avais des doutes sur qui tu es mais c’est qu’il te rend tellement gaga que tu oublies que tu te fourres et t’es comme t’étais à ton premier crush conne et insipide et tu beurres tes phrases de compléments et tu fais du vent et tu fais avec ce que t’as ».

L’extrait du livre

GENDREAU, Vickie, Shit fuck cunt, Montréal, Le Quartanier, « Série QR », 2018, 32 p.

T’es pas mâle avec une carte d’affaires t’es pas mâle avec un téléphone t’es pas mâle avec ta prothèse t’es pas mâle avec ta peau de radioactif de radioactivement pas intéressé par moi et je dis des choses méchantes pour me faire du bien et je te donne un moût d’uranium pour me rehausser l’estime de moi de ce qui en reste pour que naisse un moment d’accomplissement personnel un moment d’évolution un vulgaire moment d’évolution personnelle un foutu fucking shit fuck cunt moment d’évolution personnelle (p. 30).


ARTICLES LIÉS

Avis lecture: Shit fuck cunt, Vickie Gendreau
Avis lecture: Shit fuck cunt, Vickie Gendreau
Compte rendu critique: La vie littéraire de Mathieu Arsenault
Compte rendu critique: La vie littéraire de Mathieu Arsenault
L’amèr, ou le chapitre effrité est une oeuvre poétique féministe de "théorie-fiction" de l'auteure québécoise Nicole Brossard. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: L’amèr, ou le chapitre effrité, Nicole Brossard

1 réflexion au sujet de “Extrait : la femme radioactive dans Shit fuck cunt de Vickie Gendreau”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s