Featured Image Rentrée littéraire québécoise Automne 2019
Actualité littéraire, Alire, An Antane Kapesh, Éditions Triptyque, Éric St-Pierre, Catherine Mavrikakis, Chrysanthe 3. Le Royaume en guerre, Damien Blass, De rivières, Héliotrope, Je suis une maudite sauvagesse, L'annexe, L'enlèvement, La Peuplade, Littérature québécoise, Mémoire d'encrier, Michaël La Chance, Québec Amérique, Rabaskabarnak, Une épine empourprée, Vanessa Bell, Yves Meynard

Quelques livres de la rentrée littéraire québécoise de l’automne 2019

La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive : 1) parce que j’ai choisi de souligner les parutions des auteur-e-s québécois-e-s par opposition aux traductions (à une exception près) ; 2) parce que toutes les maisons d’édition n’ont pas encore annoncé leurs livres à paraître (la liste sera mise à jour au besoin) ; 3) parce qu’il y en a tout simplement trop. En somme, il s’agit d’une petite sélection d’ouvrages ayant piqué ma curiosité.

Alire

Chrysanthe 3. Le Royaume en guerre, Yves Meynard

À paraître : automne 2019

Pas de couverture ni de synopsis ni de date officielle annoncée.

Troisième et dernier tome de la trilogie de fantasy de Chrysanthe.

Héliotrope

L’annexe, Catherine Mavrikakis

À paraître : 28 août 2019

MAVRIKAKIS, Catherine, L'annexe, Montréal, Héliotrope, 2019.
MAVRIKAKIS, Catherine, L’annexe, Montréal, Héliotrope, 2019.

Quand elle n’est pas en mission à Londres, Tripoli ou Tel Aviv, Anna aime retourner à Amsterdam, dans l’annexe secrète où la famille d’Anne Frank a tenté d’échapper à l’horreur nazie. Durant un de ses pèlerinages là-bas, l’espionne se rend compte qu’elle est suivie. Promptement, l’organisation se charge de l’exfiltrer dans une maison de protection, dont on lui cache à dessein le lieu. C’est là qu’Anna fait la connaissance de Celestino, un fou de littérature. L’homme fantasque veille sur elle et sur les huit autres membres qui forment l’insolite communauté de cette nouvelle annexe. Entre Anna et lui s’amorce alors un dangereux pas de deux.

La Peuplade

De rivières, Vanessa Bell

À paraître : 10 octobre 2019

BELL, Vanessa, De rivières, Saguenay, La Peuplade, coll. « Poésie », 2019, 96 p.
BELL, Vanessa, De rivières, Saguenay, La Peuplade, coll. « Poésie », 2019, 96 p.

Elle baigne aux lits des rivières. Le cœur musclé, sans jamais renoncer à rien, elle se construit une maison en dehors de sa bouche, elle devient ruisseau, lac, pluie, fleuve. Vanessa Bell, par cette proposition poétique vive et opulente, rassemble féminité, maternité, sororité et nature sous le signe de l’eau, unies en une même résistance, une même célébration. De rivières porte ses filles à bout de bras, léguant un chant radieux et son élan décisif à un romantisme féminin qui déborde l’avenir. Nés de cette rage sublime qui agite nos corps, ses mots transportent un puissant vent de courage.

De rivières allume des feux sur l’horizon.

pour m’aimer / sois furieux / c’est sous l’eau que j’accepte de me rendre

Mémoire d’encrier

Je suis une maudite sauvagesse, An Antane Kapesh

Je suis une maudite sauvagesse An Antane Kapesh
KAPESH, An Antane, Je suis une maudite sauvagesse, Montréal, Mémoire d’encrier, 2019, 216 p.

Traduit par José Mailhot

Édité et préfacé par Naomi Fontaine

À paraître : 14 août 2019

An Antane Kapesh signe un réquisitoire accablant contre les Blancs : « Quand le Blanc a voulu exploiter et détruire notre territoire, il n’a demandé de permission à personne, il n’a pas demandé aux Indiens s’ils étaient d’accord. »

Elle était Innue. Elle était née dans la forêt, avait vécu jusqu’à l’âge adulte comme nomade. Et il y a eu la réserve, le pensionnat, la haine, le racisme comme un système, le vol de son territoire, le vol de son humanité. Lorsqu’elle écrit : Je suis une maudite Sauvagesse. Ce n’est ni de la témérité ni de l’arrogance. Elle pèse le poids de ce regard porté sur elle, sans baisser les yeux. Car elle sait, ce que nous avons oublié, nous les héritiers du Nord, elle sait la valeur de sa culture. Elle n’est pas colonisée. Je n’avais jamais rien lu de tel avant.

Québec Amérique

Rabaskabarnak, Éric St-Pierre

À paraître : 27 août 2019

Rabaskabarnak Éric St-Pierre
ST-PIERRE, Éric, Rabaskabarnak, Montréal, Québec Amérique, coll. « La Shop », 2019, 224 p.

Trois siècles se sont écoulés depuis la fin de l’humanité, marquée par la lente agonie des derniers hommes, mystérieusement condamnés à la stérilité. Puis, Rose Latulippe a mis au monde une première, nouvelle, miraculeuse enfant : désormais au seuil de l’âge adulte, Ève Latulippe, brave et curieuse chasseresse, ignore à quel point ses idées atypiques vont bousculer ses compatriotes.

Un récit d’aventure turbotrash féministe qui dépoussière notre folklore et le revire cul par-dessus tête pour l’ancrer dans une réjouissante modernité littéraire.

Ève jaugea plus intensément l’individu devant elle, cherchant à percer son mystère. Quel âge pouvait-il avoir? Il ne semblait ni très vieux, ni très jeune. Il pouvait tout aussi bien avoir le même âge qu’elle. Ève chassa l’idée de son esprit aussi vite qu’elle y était entrée. Impossible : personne ne pouvait avoir son âge. 

Triptyque

L’enlèvement, Damien Blass

À paraître : 7 août 2019

BLASS, Damien, L'enlèvement, Montréal, Éditions Triptyque, coll. « Satellite », 2019, 146 p. Avis lecture sur lilitherature.com. André Lépine ignore ce qui l’attend lorsque sa famille rejoint l’Église du Souffle, une communauté chrétienne qui prédit la venue imminente de l’Apocalypse. Des enlèvements se produisent, d’une manière qu’aucun prophète n’a jamais annoncée. Des lumières anormales scintillent dans le ciel de la banlieue, des spirales déforment les champs en friche, des adolescents sont emportés par des « anges ». Or, les cieux ne sont pas habités par une présence divine, mais par une race avancée dont les intérêts se situent au cœur de l’église.
BLASS, Damien, L’enlèvement, Montréal, Éditions Triptyque, coll. « Satellite », 2019, 146 p.

André Lépine ignore ce qui l’attend lorsque sa famille rejoint l’Église du Souffle, une communauté chrétienne qui prédit la venue imminente de l’Apocalypse.

Des enlèvements se produisent, d’une manière qu’aucun prophète n’a jamais annoncée. Des lumières anormales scintillent dans le ciel de la banlieue, des spirales déforment les champs en friche, des adolescents sont emportés par des « anges ». Or, les cieux ne sont pas habités par une présence divine, mais par une race avancée dont les intérêts se situent au cœur de l’église.

Roman de science-fiction born again, croisement de rituels évangéliques et de mythes ufologiques, L’enlèvement reconstruit l’imaginaire de la fin du monde et dessine les contours du règne qui lui succèdera.

— Regarde.

Un cercle de feu se détachait du ciel. L’objet était immense, strié de fentes rouges. André scruta le visage de sa gardienne. Pour la première fois, il la trouva laide, repoussante. Ses yeux s’étiraient sur le côté en larges globes fluides, sans pupille. Des yeux d’insecte. Sans remuer les lèvres, elle le regarda de biais, puis imprima ces mots en lui : Tu viens ?

Une épine empourprée, Michaël La Chance

À paraître : 14 août 2019

Une épine empourprée Michaël La Chance
LA CHANCE, Michaël, Une épine empourprée, Montréal, Éditions Triptyque, coll. « t-minuscule », 2019, 158 p.

« J’écrivais ceci encore abasourdi par un accident cérébral. Ce témoignage a-t-il un intérêt hors de moi-même? J’étais trop étourdi pour convoquer le regard des autres, mesurer la lecture qu’ils pourraient en faire. La vision trouble, la marche entravée, j’écrivais sur le vif, à la recherche d’une trame symbolique pour réparer ma vie intérieure fracassée par l’accident silencieux. Soudain je regardais les choses comme une énigme, les êtres naturels comme des prodiges. J’étais devenu ma propre énigme, plus précisément, j’entrevoyais mes facultés, pour peu qu’elles me permettaient de respirer et de penser, de parler et de marcher, comme des mécanismes précieux et fragiles. »

Michaël La Chance livre dans ce récit un témoignage poignant sur un accident cérébral dont il a été victime. Transcendant l’aspect médical, il arrive à créer une pure création littéraire; sorte d’art poétique d’un écrivain arrivé à sa pleine maturité.

 

L’un de ses livres vous a-t-il tapé dans l’œil? Quels livres ajouteriez-vous à cette liste?


ARTICLES LIÉS

« Le 12 août, j’achète un livre québécois! » a lieu pour la première fois en 2014 sur l’initiative de l'auteur québécois Patrice Cazeault. Pour y participer, il vous suffit de faire exactement ce qui est indiqué dans le titre de l’événement. Découvrez également ma suggestion d'achat sur lilitherature.com.
Le 12 août, j’achète un livre québécois!
L’Annexe, à paraître le 28 août 2019 chez Héliotrope, est le dernier roman en date de Catherine Mavrikakis. L’auteure québécoise y prend pour point de départ le roman d’espionnage et le déconstruit. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: L’Annexe, Catherine Mavrikakis
À paraître chez Triptyque le 7 août 2019, L’enlèvement est le premier roman de l’auteur québécois Damien Blass. Il s'agit d'un livre de science-fiction « born again » qui convoque les mythologies chrétienne et extraterrestre. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: L’enlèvement, Damien Blass

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s