Fille seule Featured Image Texte de création Petit mouton insipide
Les Mille mots de l’Ermite, Nouvelles (short stories), Texte de création

Texte de création : la nouvelle Petit mouton insipide

Les Mille mots de l’Ermite

Vieux texte rédigé pour la 3e édition (2012) du concours Les Mille mots de l’Ermite du blog L’Ermite de Rigaud, Petit mouton insipide a figuré parmi les dix nouvelles de la longue liste.

Rédigé pour la 3e édition (2012) du concours Les Mille mots de l’Ermite, Petit mouton insipide a figuré parmi les dix nouvelles de la longue liste. Découvrez le texte sur lilitherature.com.

Petit mouton insipide

Comment ose-t-il? Lui qui ne sait rien! Lui qui se contente de son petit train-train quotidien sans rouspéter; qui chiale quand la bienséance l’exige, contre le prix de l’essence et l’incompétence du gouvernement; qui s’enflamme à la victoire des Canadiens et les condamne à la première défaite; et qui ne tombe « malade » que les lundi ou vendredi où le soleil brille! Comment ose‑t‑il imposer son opinion comme la seule et unique sur un sujet dont il n’a aucune notion?

Comment ose-t-il! Lui qui ne connaît qu’un seul discours par cœur, le discours du petit mouton bien dressé, bien appris, le même discours que la planète entière scande en chœur. Non, la ferme! La vie n’est pas belle! Elle ne vaut pas la peine d’être vécue! Ce ne sont que des phrases belles et vides de sens, des poncifs qu’on vous rentre dans le crâne de force, une esquisse du lavage de cerveau infligé à tout bébé naissant. Vous poussez votre premier braillement qu’on vous serine déjà que vous êtes le miracle de la vie, un don. Un don? Ou une malédiction? Vous n’avez pas demandé à naître. Qui vous a demandé la permission? Et qui lui a donné la permission, à lui, de se prononcer en parfait inculte?

Que sait-il de cette maladie incurable qui gangrène la province, le pays, le continent, le monde? Comment pourrait-il saisir les tenants et aboutissants relatifs à un tel fléau? Comment le pourrait-il, lui qui acquiesce quand on lui dicte de le faire, qui embrasse le style de vie qu’on lui dit de chérir?

Oui, petit mouton insipide, répète ça pour voir! Répète ça dans ma face! Donne-moi une seule bonne raison de passer à l’acte! Ça me démange, ça m’submerge, c’est insupportable. C’est irrésistible, ça me donne la bougeotte, il faut que je fasse kekchose, sinon… Oui, s’il te plait, mets fin à mon dilemme, tranche pour moi, coupe le sifflet à mon cœur et à ma tête, sois cette goutte d’eau qui fera déborder le vase. Arrache-moi ce poids dans la gorge, efface cet ultime trait de peur qui m’oblitère, dépouille-moi de mes derniers remords. Empêche-moi de faire comme je fais toujours, de courir loin, de fuir nulle part, de me rouler en petite boule dans un coin. Permets à mes hurlements silencieux de devenir, d’être enfin, d’évacuer toute cette souffrance… prisonnière de mon corps fragile, qui m’emprisonne. Pitié! Sois le coup de pied au cul qu’y me manque! Allez! Vas-y! Répète ces mots honnis!

« Ceux qui s’suicident, ce sont qu’des lâches. »

Laisse-moi donc te montrer combien je suis lâche, papa.


ARTICLES LIÉS

Défenestration est un texte de jeunesse, une micro-nouvelle de science-fiction rédigée à l’origine pour le Prix Pépin 2010. Elle a été republiée en 2016 dans la revue littéraire Le Pied. Texte à découvrir sur lilitherature.com.
Texte de création : la micro-nouvelle de science-fiction Défenestration
Paradis, clef en main, dernier livre de l’écrivaine québécoise culte Nelly Arcan, paraît peu après son suicide. Il s’agit d’un roman de science-fiction situé dans un futur proche où ceux pour qui « la vie est une impasse » peuvent engager l’entreprise Paradis, clef en main pour orchestrer leur suicide. Avis lecture sur lilitherature.com.
Avis lecture: Paradis, clef en main, Nelly Arcan
Découvrez un extrait de Paradis, clef en main dans lequel Nelly Arcan – auteure québécoise qui s'est suicidée juste après l'écriture de ce roman – met en mots ce qu'est le mal de vivre viscéral.
Extrait : le mal de vivre dans Paradis, clef en main de Nelly Arcan

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s