Idées cadeaux lecture : Quel livre de science-fiction offrir?
Alire, Alto, André Marois, Antoine Volodine, Édition du Seuil, best-of-sf, Book Serie: Cycle de Hain, Catherine Dufour, Des anges mineurs, Emily St. John Mandel, La courte échelle, Le goût de l'immortalité, Le Jeu du Démiurge, Les dépossédés, Les voleurs d'espoir, Mnémos, Olive Edition, Philippe-Aubert Côté, Recommandation, SF, Station Eleven, Ursula Le Guin

Idées cadeaux lecture : Quel livre de science-fiction offrir?

Voici quelques idées de livres de science-fiction à offrir pour différents types de lecteurs: Les voleurs d'espoir d'André Marois ; Station Eleven d'Emily St John Mandel ; Les dépossédés d'Ursula Le Guin ; Le goût de l'immortalité de Catherine Dufour ; Des anges mineurs d'Antoine Volodine ; Le Jeu du Démiurge de Philippe-Aubert Côté.

Le goût de l'immortalité de l'auteure française Catherine Dufour est un roman de science-fiction dystopique dont les nombreuses récompenses sont amplement méritées. Avis lecture sur lilitherature.com.
90 day challenge, Auteur(e)s préféré(e)s, Auteure femme, Avis lecture, best-of-sf, Catherine Dufour, Dystopie, Le goût de l'immortalité, Littérature française, Littératures de l'imaginaire, Livres favoris, Mnémos, Rating 5 étoiles, SF

Avis lecture: Le goût de l’immortalité, Catherine Dufour

Le goût de l'immortalité de l'auteure française Catherine Dufour est un roman de science-fiction dystopique dont les nombreuses récompenses sont amplement méritées.

Qu'est-ce que la littérature? Peut-on distinguer la littérature de la paralittérature?
90 day challenge, Bloody Mary, Catherine Dufour, France Théoret, Le goût de l'immortalité, Littérature générale, Littératures de l'imaginaire, Paralittérature

Qu’est-ce que la littérature? : Peut-on distinguer la littérature de la paralittérature?

Personne n’a jamais été en mesure de donner une réponse définitive à la question « Qu’est-ce que la littérature? ». Qu’est‑ce qui fait que tel texte peut être considéré comme littéraire alors que tel autre texte non? Qu’est‑ce qui départage la littérature de la paralittérature? Peut‑on vraiment les distinguer?