À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay : la Grande Désillusion après la Grande Noirceur
90 day challenge, Actes Sud, Analyse de texte, Auteur homme, À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Classiques, Essai, Grande Noirceur, Joual, Leméac Éditeur, Littérature québécoise, Michel Tremblay, Rating 3 étoiles, Théâtre, Tragi-comédie

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay : la Grande Désillusion après la Grande Noirceur

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou (1972) de Michel Tremblay est une métaphore du Québec à l’aube de l’Affirmation nationale, c'est-à-dire qu'on a du mal à tirer un trait sur la Grande Noirceur. Les personnages, désillusionnés, sont mis en scène dans un drame familial qui va crescendo jusqu’au bouquet final.

Compte rendu critique : Le plaisir du texte de Roland Barthes
90 day challenge, Analyse de texte, Auteur homme, Avis lecture, Édition du Seuil, Book Review, Chronique livresque, Classiques, Compte rendu critique, Essai, Langue, Le plaisir du texte, Littérature française, Nouvelle critique, Rating 3 étoiles, Raymond Picard, Roland Barthes, Structuralisme

Compte rendu critique : Le plaisir du texte de Roland Barthes

Le plaisir du texte (Édition du Seuil, 1973) de l'écrivain et théoricien français Roland Barthes est un essai écrit sur le mode fragmentaire, portant sur la question du plaisir qu’un texte peut produire. Il s'inscrit dans la continuité de la Querelle de la Nouvelle critique, comme en témoigne les principes appliqués au texte.

Le libraire de Gérard Bessette : l’existentialisme et le passage de la Grande Noirceur à la Révolution tranquille
90 day challenge, Analyse de texte, Auteur homme, Éditions Pierre Tisseyre, Classiques, Essai, Existentialisme, Gérard Bessette, Le libraire, Littérature générale, Littérature québécoise, Personnages favoris, Rating 4 étoiles

Le libraire de Gérard Bessette : l’existentialisme et le passage de la Grande Noirceur à la Révolution tranquille

Le libraire de Gérard Bessette se déroule durant la période de transition entre la Grande Noirceur, époque dominée par la religion et le conservatisme, et la Révolution tranquille, caractérisée par la libéralisation des mœurs et une vision collectiviste. Avec ce roman, l’auteur québécois souligne, à travers quelques traits du courant littéraire de l’existentialisme, la difficulté du passage d’une époque à l’autre.