Avis lecture: Les filles en série : Des Barbies aux Pussy Riots, Martine Delvaux
Auteure femme, Avis lecture, Book Review, Chronique livresque, defilitqc, Féminisme, Femmeuary 2019, les éditions du remue-ménage, Les filles en série, Littérature québécoise, Martine Delvaux, Non-fiction, Rating 4 étoiles

Avis lecture: Les filles en série : Des Barbies aux Pussy Riot, Martine Delvaux

Les filles en série : Des Barbies aux Pussy Riots, un essai féministe de Martine Delvaux, postule que si la figure des filles en série est héritée d’une croyance misogyne, il s’agit aussi d'un lieu de subversion. L'auteure québécoise démontre ce potentiel à travers un examen d’une variété d’objets culturels associés aux filles en série.

Masterpost #femmeuary2019
Auteure femme, Essais & articles, FEMEN, Femmeuary 2019, Julie Proust Tanguy, L'amèr, ou le chapitre effrité, Les filles en série, Manifeste FEMEN, Martine Delvaux, Masterpost, Nicole Brossard, Sorcières! Le sombre grimoire du féminin

Masterpost #femmeuary2019

Dans le cadre du femmuary, j'ai fait du mois de février un mois thématique. Ainsi, tous les articles de février 2019 portaient sur des livres écrits par des femmes et/ou des textes féministes. Voici le masterpost du #femmeuary2019 pour une navigation plus aisée.

Avis lecture: Sorcières! Le sombre grimoire du féminin, Julie Proust Tanguy
Auteure femme, Avis lecture, Book Review, Chronique livresque, Féminisme, Femmeuary 2019, Julie Proust Tanguy, Les Moutons électriques, Littérature française, Littératures de l'imaginaire, Non-fiction, Rating 3 étoiles, Sorcières! Le sombre grimoire du féminin

Avis lecture: Sorcières! Le sombre grimoire du féminin, Julie Proust Tanguy

Sorcières! Le sombre grimoire du féminin est un ouvrage de non-fiction traitant de la figure de la sorcière à travers la littérature dans le sens large du terme. En effet, Julie Proust Tanguy s’attarde à la représentation de la sorcière dans l’imaginaire, tout média confondu : des premiers écrits hérités de la culture orale aux livres, séries télévisées et films de nos jours.

Penser l’éducation des filles du 18ème siècle à aujourd’hui : Du modèle rousseauiste dans Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur à la déséducation dans Bloody Mary de France Théoret
Analyse de texte, Auteure femme, Émile ou De L'Éducation, Bloody Mary, Classiques, Comtesse de Ségur, Eugène Ionesco, Féminisme, Femmeuary 2019, France Théoret, Jean-Jacques Rousseau, La leçon, Langue, Les petites filles modèles, Poésie, TYPO Éditeur

Penser l’éducation des filles du 18ème siècle à aujourd’hui : Du modèle rousseauiste dans Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur à la déséducation dans Bloody Mary de France Théoret

L’éducation des filles a toujours été perçue comme une chose diamétralement différente de l’éducation des garçons en raison de leur supposée infériorité. Cette réflexion nous a amené à nous poser la question suivante : comment la littérature, du 18e siècle à nos jours, peut nous permettre de critiquer et de penser l’éducation des filles? Afin de répondre à cette question, nous nous sommes d’abord intéressé au modèle féminin prédominant aux 18e et 19e siècles, soit le modèle rousseauiste de la femme au foyer décrit dans L’Émile ou De l’Éducation de Jean-Jacques Rousseau et exemplifié dans Les petite filles modèles de la Comtesse de Ségur. Ensuite, nous nous sommes attardé à la dislocation de ce modèle, notamment dans le recueil de poésie féministe Bloody Mary de France Théoret.