Penser l’éducation des filles du 18ème siècle à aujourd’hui : Du modèle rousseauiste dans Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur à la déséducation dans Bloody Mary de France Théoret
Analyse de texte, Auteure femme, Émile ou De L'Éducation, Bloody Mary, Classiques, Comtesse de Ségur, Eugène Ionesco, Féminisme, Femmeuary 2019, France Théoret, Jean-Jacques Rousseau, La leçon, Langue, Les petites filles modèles, Poésie, TYPO Éditeur

Penser l’éducation des filles du 18ème siècle à aujourd’hui : Du modèle rousseauiste dans Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur à la déséducation dans Bloody Mary de France Théoret

L’éducation des filles a toujours été perçue comme une chose diamétralement différente de l’éducation des garçons en raison de leur supposée infériorité. Cette réflexion nous a amené à nous poser la question suivante : comment la littérature, du 18e siècle à nos jours, peut nous permettre de critiquer et de penser l’éducation des filles? Afin de répondre à cette question, nous nous sommes d’abord intéressé au modèle féminin prédominant aux 18e et 19e siècles, soit le modèle rousseauiste de la femme au foyer décrit dans L’Émile ou De l’Éducation de Jean-Jacques Rousseau et exemplifié dans Les petite filles modèles de la Comtesse de Ségur. Ensuite, nous nous sommes attardé à la dislocation de ce modèle, notamment dans le recueil de poésie féministe Bloody Mary de France Théoret.

SLM2018 : Le E n’est pas muet
90 day challenge, Arcadie, Auteure femme, Catherine Mavrikakis, Emmanuelle Bayamack-Tam, Essais & articles, Féminisme, Langue, Littérature française, Littérature générale, Littérature québécoise, Mémoire d'encrier, Olivia Tapiero, P.O.L Éditeur, Phototaxie, Salon du livre de Montréal, SLM2018

SLM2018: « Le E n’est pas muet », discussion avec Olivia Tapiero et Emmanuelle Bayamack-Tam

Le premier événement pour lequel je me suis déplacée au Salon du livre de Montréal 2018 était une table ronde intitulée « Le E n’est pas muet. Qui a peur de l’écriture inclusive? ». Voici un résumé de cette discussion menée par les auteures Olivia Tapiero et Emmanuelle Bayamack-Tam sur la question de la féminisation de la langue.

Retour sur mon Salon du livre de Montréal 2018
90 day challenge, Actualité littéraire, Alire, Auteur(e)s préféré(e)s, Édition 2.0, Bloody Mary, Catherine Mavrikakis, Ce qui restera, Chrysanthe: La Princesse perdue, Cruauté du jeu, Essais & articles, Féminisme, France Théoret, Héliotrope, Horizons imaginaires, L'Enfant des Mondes Assoupis, Langue, Le ciel de Bay City, Le Jeu du Démiurge, Le Livre des Chevaliers, Le théâtre de Dieu, Leméac Éditeur, Les Écrits des Forges, Les Herbes rouges, Les Marches de la Lune morte, Littérature générale, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Nous parlerons comme on écrit, Oscar de Profundis, Philippe-Aubert Côté, Poésie, Québec Amérique, Salon du livre de Montréal, SLM2018, Yves Meynard

Retour sur mon Salon du livre de Montréal 2018

Cette année, les astres se sont alignés pour me permettre de passer une journée entière au Salon du livre de Montréal. Voici les livres que j'ai acheté, les auteurs que j'ai rencontré et les événements auxquels j'ai assisté.

L’’influence du dispositif rythmique et du travail d’interprétation sur la vitesse de lecture : étude de Je me souviens de Georges Perec et de Fashionably Tales de Marc Antoine K. Phaneuf
90 day challenge, Analyse de texte, Auteur homme, Densité langagière, Dispositif rythmique, Fashionably Tales : une épopée des plus brillants exploits, Formes brèves, Georges Perec, Hachette, Intertextualité, Je me souviens, Le Quartanier, Lecture, Littérature française, Littérature générale, Littérature québécoise, Marc-Antoine K. Phaneuf, Poésie, Ponctuation, Registres de langue, Travail d'interprétation, Vitesse de lecture

L’influence du dispositif rythmique et du travail d’interprétation sur la vitesse de lecture : étude de Je me souviens de Georges Perec et de Fashionably Tales de Marc Antoine K. Phaneuf

Quand on s'intéresse au travail de lecture, l’étendue, c’est-à-dire la longueur d’un texte, n’est qu’une variable parmi d’autres à considérer. Deux autres variables auxquelles on doit s'attarder sont le dispositif rythmique et le travail d'interprétation. Nous illustrerons comment ces critères influencent la vitesse du travail de lecture, d’abord en nous appuyant sur Je me souviens de Georges Perec, puis sur Fashionably Tales de Marc-Antoine K. Phaneuf.

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay : la Grande Désillusion après la Grande Noirceur
90 day challenge, Actes Sud, Analyse de texte, Auteur homme, À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Classiques, Essai, Grande Noirceur, Joual, Leméac Éditeur, Littérature québécoise, Michel Tremblay, Rating 3 étoiles, Théâtre, Tragi-comédie

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay : la Grande Désillusion après la Grande Noirceur

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou (1972) de Michel Tremblay est une métaphore du Québec à l’aube de l’Affirmation nationale, c'est-à-dire qu'on a du mal à tirer un trait sur la Grande Noirceur. Les personnages, désillusionnés, sont mis en scène dans un drame familial qui va crescendo jusqu’au bouquet final.

Compte rendu critique : Le plaisir du texte de Roland Barthes
90 day challenge, Analyse de texte, Auteur homme, Avis lecture, Édition du Seuil, Book Review, Chronique livresque, Classiques, Compte rendu critique, Essai, Langue, Le plaisir du texte, Littérature française, Nouvelle critique, Rating 3 étoiles, Raymond Picard, Roland Barthes, Structuralisme

Compte rendu critique : Le plaisir du texte de Roland Barthes

Le plaisir du texte (Édition du Seuil, 1973) de l'écrivain et théoricien français Roland Barthes est un essai écrit sur le mode fragmentaire, portant sur la question du plaisir qu’un texte peut produire. Il s'inscrit dans la continuité de la Querelle de la Nouvelle critique, comme en témoigne les principes appliqués au texte.

Foutre en l’air la langue des petits hommes : Essai sur la langue française en tant que construction patriarcale
90 day challenge, Analyse de texte, Auteure femme, Beatriz Preciado, Bloody Mary, Essais & articles, Féminisme, France Théoret, Judith Butler, King Kong Théorie, Langue, Le Deuxième sexe, Littérature française, Littérature québécoise, Michel Foucault, Mise en page, Monique Wittig, Poésie, Queer Studies, Simone de Beauvoir, Teresa De Lauretis, Virginie Despentes

Foutre en l’air la langue des petits hommes : Essai sur la langue française en tant que construction patriarcale

La langue française est sexiste. Pourquoi sinon le masculin l’emporte toujours invariablement sur le féminin dans la grammaire? Parce que le langage, tout comme le sexe, est une construction de la société et que cette société est patriarcale et par conséquent sexiste. Et c'est la raison pour laquelle il faut foutre en l'air la langue des hommes.

Figure de style: la répétition, ou comment la répétition volontaire est subversive, telle qu'exemplifiée dans L'imitateur de Thomas Bernhard
90 day challenge, Analyse de texte, Auteur homme, Dissertation, Figure de style, L'imitateur, Langue, Littérature étrangère, Pléonasme, Répétition, Thomas Bernhard

Figure de style: la répétition, ou comment la répétition volontaire est subversive, telle qu’exemplifiée dans L’imitateur de Thomas Bernhard

La figure de style de la répétition est généralement dévaluée, souvent associée à une écriture lacunaire. Pourtant, lorsqu’elle est intentionnelle, elle peut être subversive. C'est le cas notamment dans L'imitateur de Thomas Bernhard.