90 day challenge, Auteur masculin, Avis lecture, Book Review, Chronique livresque, Contes, Fantastique, Fred Pellerin, Humour, Il faut prendre le taureau par les contes!, Littérature québécoise, Littératures de l'imaginaire, Paralittérature, Planète rebelle, Rating 4 étoiles

Book Review: Il faut prendre le taureau par les contes!, Fred Pellerin

Book Review: Il faut prendre le taureau par les contes!, Fred Pellerin
PELLERIN, Fred, Il faut prendre le taureau par les contes!, Montréal, Éditions Planète rebelle, coll. « Paroles », 2003, 136 p.

Titre: Il faut prendre le taureau par les contes!

Auteur: Pellerin, Fred

Genre: Conte, fantastique, humour

Rating: 4 étoiles ; 7.5/10

Langue originale: Français

Édition: Planète rebelle, 2003


Il faut prendre le taureau par les contes! est le second spectacle du conteur québécois Fred Pellerin. En 2003, les éditions Planète rebelle publiaient le livre du même nom.

Ce petit livre est mon premier contact avec le célèbre conteur. Il y a un moment que je tenais à le découvrir. De plus, c’était une merveilleuse occasion pour moi de tâter du conte moderne.

J’ai entamé Il faut prendre le taureau par les contes! par sa version littéraire, préférant garder la version audio pour la fin et pouvoir mieux comparer les deux procédés.

Saint-Élie-de-Caxton sur papier

Donc, Saint-Élie-de-Caxton sur papier, ça donne quoi? Ça donne une écriture aussi limpide que la parole, tout en étant plus structurée et plus élaborée; c’est un foisonnement de jeux de mots savoureux qui font d’autant plus de sens par écrit; et c’est aussi l’histoire tellement drôle mais tellement cruelle de Babine. Oui, parce qu’on rit énormément, mais on ne peut pas s’empêcher d’avoir un peu mal pour Babine et sa misère de fou du village. Fred Pellerin réussit à en faire une victime comique, mais malgré tout touchante.

Saint-Élie-de-Caxton dans les oreilles

Ensuite, Saint-Élie-de-Caxton dans les oreilles, ça sonne comment? Ça sonne comme un charme avec un accent typique de la Mauricie, comme les bonnes vieilles histoires qu’on se raconte autour d’une table en faisant d’un petit bateau un gros paquebot. Fred Pellerin n’est pas populaire pour rien, c’est un conteur de talent. Il a le don d’insuffler aux anecdotes invraisemblables la puissance d’une vérité absolue. Parce que les gens qui les narrent ces récits, ils y croient dur comme fer. Ça sent le pittoresque des petits villages et on a l’impression de plonger dans un autre monde, un monde parallèle au nôtre; un monde rural et mythique.

Après la lecture et l’écoute, à voir!

Je ne saurais dire si j’ai préféré la version écrite ou celle audio, je trouve tout simplement que l’ensemble des deux est le mieux qu’on puisse avoir. Le tout m’a donné envie de voir Fred Pellerin en spectacle. Parce que c’est bien beau de l’écouter, mais je me dis que ce doit être encore mieux avec les mimiques et les gesticulations.

Babine

Enfin, noter qu’un film intitulé Babine, inspiré des contes de Pellerin, est sortie en 2008. Je ne l’ai pas vu, mais cela pourrait vous intéresser.


ARTICLES LIÉS

Book Review: Blanche Neige et les lance-missiles, Catherine Dufour
Book Review: Blanche Neige et les lance-missiles, Catherine Dufour
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Y a-t-il un héros dans la salle?, Pierre-Luc Lafrance
Book Review: Neverwhere, Neil Gaiman
Book Review: Neverwhere, Neil Gaiman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s