Featured Image Chienne Marie-Pier Lafontaine
Auteure femme, Autofiction, Avis lecture, Chienne, Féminisme, Héliotrope, Littérature québécoise, Marie-Pier Lafontaine, Rating 4 étoiles

Avis lecture: Chienne, Marie-Pier Lafontaine

Chienne de Marie-Pier Lafontaine
LAFONTAINE, Marie-Pier, Chienne, Montréal, Héliotrope, 2019, 107 p.

Titre: Chienne

Autrice: Lafontaine, Marie-Pier

Genre: Autofiction

Rating: 4 étoiles; 7.5/10

Langue originale: Français

Édition: Héliotrope, 2019

Description: Cette autofiction raconte une famille dans laquelle un père sadique et tout-puissant fait régner la terreur. Le projet est simple : décrire avec précision l’effroyable barbarie d’un homme qui roue sa fille de coups, qui la tient en laisse, qui la force à marcher à quatre pattes, à manger sous la table, sans que la mère s’interpose jamais.

Personne ne s’étonnera si l’enfant, devenue grande, finit par mordre.

Se procurer Chienne de Marie-Pier Lafontaine


Se rebeller en racontant

Parmi toutes les lois du père, il y en avait une d’ordre capital : ne pas raconter (incipit, p. 9).

Avec Chienne paru chez Héliotrope en 2019, Marie-Pier Lafontaine brise cette règle sacrée et raconte, dans son premier roman, son enfance et la cruauté d’un père. Le but de l’exercice, de l’aveu de l’autrice québécoise elle-même, était de dire sans se censurer.

Écrire et mordre comme une chienne enragée

Le style n’est pas cru ou vulgaire, dans le sens où le texte n’est pas rédigé en gros joual parsemé de jurons. Il ne s’agit pas d’un livre gore ou pornographique, qui cherche à choquer avec une foule de détails sordides. Pourtant, l’écriture s’avère bel et bien brutale.

Cela est sans doute dû au fait que, plus que toutes les émotions éprouvées par la fillette mise en scène, c’est la colère de la narratrice au présent qui frappe le lecteur en plein visage. On ressent bien sa rage contre son père qui sait bien « Comment agresser ses enfants sans les pénétrer » (p. 12); contre sa mère qui « participe à l’inceste » (p. 14, 38, 43, 66); contre les hommes qui l’aiment « comme on aime une chienne » (p. 51). Elle ne veut de la pitié de personne, et elle n’en a aucune pour ceux qui n’en ont pas eu pour elle. Elle ne mâche pas ses mots; elle mord comme une chienne enragée.

Se protéger par le fragment et l’autofiction

Lafontaine adopte un style fragmentaire qui lui permet de se protéger en sauvegardant une part de son expérience, tel un animal blessé qui reste toujours sur ses gardes. Non seulement elle tient le lecteur à distance par omission, …

Il y a tout un pan de la violence que je ne me résous pas à écrire. Ça en ferait trop. Trop de violence dans le même livre (p. 65).

… mais aussi par invention, puisque le texte consiste en une autofiction, c’est-à-dire qu’il y a de la fiction dans la biographie.

J’ai inventé un souvenir d’enfance. De toutes pièces (p. 68).

Lire entre les lignes et dans les blancs

Pourtant, le récit ne se révèle pas moins viscéral. Dans Chienne, Marie-Pier Lafontaine laisse entrevoir son enfance brisée en mille morceaux à travers une série de fragments, forme particulièrement appropriée au propos. C’est au lecteur de se figurer le casse-tête complété, de démêler l’auto(biographie) de la fiction, de combler les blancs de l’histoire (et dans la mise en page). L’autrice québécoise en dit beaucoup en ne disant pas tout. Toute l’horreur se dessine par le pouvoir de suggestion.

Je dissimulais mes désirs dans des textes de fiction, enfant (p. 10).


ARTICLES LIÉS

Featured Image Avis lecture L'annexe Catherine Mavrikakis
Avis lecture: L’annexe, Catherine Mavrikakis
Featured Image Miroir brisé La Minotaure Mariève Maréchale
Avis lecture: La Minotaure, Mariève Maréchale
Avis lecture: Shit fuck cunt, Vickie Gendreau
Avis lecture: Shit fuck cunt, Vickie Gendreau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s